Cotisations Sociales : Le Syndicat lance un appel aux fonctionnaires de Guinée

Cotisations Sociales : Le Syndicat lance un appel aux fonctionnaires de Guinée

 

 

Après une mission de sensibilisation auprès des fonctionnaires à l’intérieur du pays, pour la cotisation sociale, la confédération nationale des travailleurs de Guinée (CNTG) a animé un point de presse à la Bourse du travail le mercredi 20 janvier 2021. Objectif, faire le point sur le programme de mise en place d’une caisse de prévoyance sociale et d’assurance maladie en faveur des fonctionnaires de l’Etat et des retraités. A cette occasion, un appel a été lancé aux fonctionnaires et retraités d’adhérer à ce programme de protection sociale.

 

A l’entame de ce point de presse, le secrétaire général de la CNTG Ahmadou Diallo a annoncé la mise en place de deux institutions la Caisse Nationale de Prévoyance des Agents de l’Etat (CNPSAE) et des retraités de la fonction publique et l’INAMO dans le cadre du programme de mise en place d’une prise en charge sociale en faveur des fonctionnaires de l’Etat.

 

« La mise en place de ces deux institutions, INAMO et la caisse nationale de prévoyance des agents de l’État et des retraités de la fonction publique à travers les régions administratives de la Guinée, hormis Conakry, aujourd’hui est devenue une réalité. C’est une démarche qui a mis un peu de temps, puisqu’à l’instar des autres pays, seul la Guinée n’a pas une sécurité sociale au niveau des fonctionnaires de l’État. Donc, c’est une opportunité que nous devrions saisir pour préparer un lendemain meilleur. Pour cela, nous comptons mener des sensibilisations, puis vulgariser ces deux institutions, pour que l’adhésion soit massive », a déclaré le secrétaire général Ahmadou Diallo.

 

Selon le directeur général de la caisse nationale de prévoyance des agents de l’État, Mohamed Lamine Coumbassa, les deux institutions qui sont misent en place dans le cadre de ce programme de sécurité sociale doivent fonctionner en tenant compte des cotisations payées par les fonctionnaires.

« Après une tournée de sensibilisation, d’explication à l’intérieur du pays, dans le cadre du paiement des cotisations des fonctionnaires, l’Inter syndical nous a conviés à une réunion avec les deux institutions. Ça a été une très bonne chose, parce que l’enjeu, ce sont les cotisations pour financer la caisse nationale de prévoyance des agents de l’État. Puisque c’est des structures qui ont été créées sur une base contributive, c’est-à-dire elles doivent fonctionner en tenant compte des cotisations payées par les fonctionnaires qui vont supporter le fonctionnement de ces deux structures. Donc, ça sera le payement et la prise en charge effective des agents de l’État, parce que c’est une structure en termes de pension, de maladie, d’accident de travail et de prestation familiale. La Guinée ne fait pas exception à la mise en place de cela. Notre constitution prévoit la protection sociale du citoyen guinéen. L’ancienne loi 028 en son article 13 dit que le fonctionnaire doit cotiser pour sa couverture sociale. La nouvelle loi 029 en son article 20 explique cela aussi. Donc, le fonctionnaire doit assurer sa prise en charge », a expliqué Mohamed Lamine Coumbassa, tout en rassurant les fonctionnaires que les cotisations payées seront utilisées par les prestations aux ayants droits.

la cotisation est la meilleure façon de préparer sa retraite.

 

Cellule Communication

 

 

Partager cet article

À LIRE AUSSI

Non classé

𝐒𝐞́𝐜𝐮𝐫𝐢𝐭𝐞́ 𝐒𝐨𝐜𝐢𝐚𝐥𝐞: 𝐂𝐨𝐥𝐨𝐧𝐞𝐥𝐥𝐞 𝐀𝐦𝐢𝐧𝐚𝐭𝐚 𝐃𝐈𝐀𝐋𝐋𝐎 𝐩𝐨𝐫𝐭𝐞 𝐥𝐚 𝐆𝐮𝐢𝐧𝐞́𝐞 𝐚̀ 𝐥’𝐈𝐧𝐭𝐞𝐫𝐧𝐚𝐭𝐢𝐨𝐧𝐚𝐥.

Absente jusque-là de certains organismes internationaux de sécurité sociale depuis de longues années, la Guinée, sous l’ère du Comité National du Rassemblement pour le Développement

Actualités

Qui est Lieutenant-colonel Aminata Diallo?

Cette jeune officière de l’armée guinéenne a gravi plusieurs échelons au sein de la grande muette avant de se retrouver jeudi 12 mai 2022, Directrice Générale de la Caisse Nationale de prévoyance Sociale et des agents de l’Etat guinéen.